novembre, 2019

01nov19 h 00 min02(nov 2)1 h 00 minCircuit Interieur Queer :: ♕ Drag Kings & Sexytron ! ♕19 h 00 min - 1 h 00 min (2)

Plus

Détails de l'évenement

🌈 On enflamme les murs du Livestation à l’occasion du Festival Intérieur Queer ! Le collectif House of Boner revient pour une soirée moustachue, direction les années 80 avec Sexytron toute la soirée ! 🌈

AU PROGRAMME

☛ 19h : Quizz spécial du collectif House of Boner
☛ 21h30 : DJ set de Sexytron
☛ Dress code : Pimp ta Moustache !
☛ Toute la soirée : Atelier Drag King !

❤️💛💚💙💜 Drag Kuizz ❤️💛💚💙💜

Robin Des Doigts est un subtil mélange de poils, de paillettes, de daddy’s issues et de masculinité fragile. Il est le père fondateur de la House of Boner de Montpellier.

Sugar Danny Ba Nana c’est une poignée de sucre qui sent bon la brique rose chauffée au soleil de midi. Il est le rejeton chéri de la House of Banana toulousaine.

Ce duo de kings sudistes a hâte de t’interroger bébé.

❤️💛💚💙💜 Sexytron ❤️💛💚💙💜

Une tranche de bonne humeur, un zeste de kitsch, le tout arrosé de perles disco… tu shakes, tu shakes et Sexytron tu obtiendras !

▬ ▬▬▬▬▬▬▶︎ INFORMATIONS ◀︎▬▬▬▬▬▬ ▬

● Contacter :
Livestation DIY
14 rue Bonald, Lyon 7
– 04 26 01 87 39 –
☞ www.livestationdiy.com

● Être à l’heure :
Du lundi au vendredi : 8h00 – 01h00
Le samedi & dimanche : 11h30 – 01h00

● Happy Hour :: De 16h à 19h, tous les jours !

→ LE FESTIVAL INTERIEUR QUEER

Malgré des avancées sociales et politiques notables – mais pas suffisante -les communautés LGBTQI+ restent stigmatisées.

Les combats à mener sont encore nombreux. La haine de l’autre infuse toute la société. Dans notre pays de liberté, d’égalité, de fraternité et de sororité, des personnes scandent dans les stades de football et sans retenue des insultes homophobes. Certains brûlent le drapeau LGBTQI+ en pleine rue, d’autres défilent contre des droits fondamentaux (Mariage pour tou.te.s, PMA…) et pour le maintien d’oppressions. Les mutilations envers les enfants intersexes perdurent, dans l’indifférence la plus totale. Place Bellecour, des hommes se font tabasser parce qu’ils osent se prendre la main. A la Part-Dieu, des femmes se font attaquer à l’arme blanche parce qu’elles s’embrassent à un arrêt de bus. A Grenoble, des individus se filment en train d’agresser une femme transgenre… Les agressions n’ont jamais été si nombreuses. Il est encore compliqué, aujourd’hui, de s’affirmer et de défendre la pluralité des préférences et des orientations sexuelles, et la fluidité des genres.

Ce contexte nécessite une ouverture des esprits et des communautés. Quand certains essayent de diviser, nous voulons rassembler et considérons que la culture et la fête sont des moyens de mener ce combat. Mais notre projet n’est pas uniquement festif. C’est un outil militant, véritablement progressiste qui cherche à casser les codes, à célébrer la singularité, à créer des passerelles entre les individus.

Plus que jamais, nous avons besoin de donner au public, le plus large possible, l’occasion d’échanger, de se questionner
pour déconstruire les préjugés de toutes formes, d’apprendre à se comprendre en acceptant et en épousant nos diversités. Nous croyons au rassemblement et à l’intelligence collective. Nous pensons que c’est ensemble qu’on est plus fort.e. Même à Lyon, ville qui porte en son sein des communautés multiples, visibles et actives, des associations et des collectifs engagés, il faut occuper le terrain pour ne pas laisser la place aux LGBTQIphobies, au racisme, au sexisme, à l’ignorance, à la violence, aux replis, aux esprits étriqués, à la bêtise, et au rejet de l’autre.

C’est à travers ce prisme que nous souhaitons défendre les cultures queer et plurielles avec Intérieur Queer, festival
porté par Plusbellelanuit, Arty Farty, et Culture Next, autour d’un programme à la fois culturel et citoyen. Pour cette troisième édition, nous proposons une programmation attachée aux questions du genre et des identités sexuelles, mettant à la fois en avant des figures emblématiques de la culture queer, mais aussi des artistes émergents, tout en prolongeant la réflexion sur la représentation des genres dans la musique, milieu principalement dominé par la gente masculine.

Plusieurs temps forts viendront rythmer le festival : le Café queer, espace d’échanges participatif; Lilith, expérience
théâtrale mêlant revue de cabaret nouvelle génération et musiques électroniques ; le bal Kinky France, qui revisitera la culture française dans ce qu’elle a de plus belle et de plus absurde ; le Circuit qui provoquera la rencontre de différents collectifs et lieux ; ou encore l’iconique Garçon sauvage et la Sunset Society avec, aux manettes, cette année, le collectif Barbi(e)turix.

Ouvert à tou.te.s, libre, convivial, mais exigeant d’un point de vue artistique, Intérieur Queer n’attend plus que vous : que vous soyez lesbiennes, transgenres, intersexes, bisexuel.le.s, gays, hétéros ou non binaires, tant que vous êtes bienveillant.e.s et désireux.ses de déconstruire les normes, ce festival est le vôtre.

www.interieurqueer.eu

X